Zoom sur la réunion du 05 avril avec Essonne Développement

Le 5 avril, le G2Et recevait Essonne développement lors de son déjeuner mensuel.

30 membres de l’association étaient présents au restaurant le Croque O' Sel à Saclas.

 

ESSONNE DEVELOPPEMENT a pour mission de faciliter l’accès aux ressources du territoire

  • En faveur de toutes les entreprises
  • En facilitant les relations locales entre les entreprises et avec les acteurs publics
  • En proposant des services adaptés

 

Pour renforcer votre compétitivité et accélérer votre croissance sur le territoire en faveur de toutes les entreprises.

Présentation Essonne Développement.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

Vous souhaitez en savoir davantage sur les entreprises mentionnées ci-dessous ? Cliquez sur le lien !

Le G2ET rassemble ses forces autour d’un petit déjeuner de rentrée

Le G2ET a réuni plus d’une vingtaine de chefs d’entreprises
ce vendredi 25 septembre
pour échanger et refaire vivre le collectif.

 

Le G2Et (groupement des entreprises de l’Etampois) a organisé un petit déjeuner dès 7h45 à Brières-les-Scellés pour ses membres. Après cette période de déconfinement très complexe à gérer pour la plupart des chefs d’ entreprises du territoire, le besoin de partager autrement que par un écran se faisait sentir.

 

Avec l’arrivée d’un nouveau sous-Préfet sur le territoire sud Essonne, la mise en œuvre du plan de relance va pouvoir se décliner localement.

Un document de 60 pages présentant les « dispositifs à destination des entreprises industrielles » va être remis à chaque entreprise.

 

À venir

 

Parmi les quelques sujets abordés, le bureau travaille à trouver un prochain lieu convivial où nous pourrons nous réunir à nouveau, en respectant les normes sanitaires en vigueur.

 

L’habituel challenge sportif organisé par le Medef va se décliner cette année en challenge numérique, où les salariés des entreprises pourront échanger virtuellement.

 

« Les entreprises se mettent en scène »

 

Retenez la date du 5 Novembre : comme l’an dernier, dans le cadre de la 6ème édition de l’opération « Les entreprises se mettent en scène » organisée par la CAESE (communauté d’agglomération de l’Etampois Sud Essonne) et les réseaux d’entrepreneurs du sud Essonne, une troupe de comédiens vous permettra de vous changer un peu les idées lors d’une soirée payante (20 euros) sur la thématique de « la gestion des conflits ».

 

 

Plus que jamais, le sens du collectif, bien palpable ce matin, va permettre aux entreprises du territoire d’avancer ensemble pour relever les nouveaux défis liés à cette période insolite. 

Experts-comptables : en quoi consistent leurs missions en 2020 ?

Ce mardi 3 mars, chez KPMG Etampes, 37 membres du G2ET ont assisté à une présentation de la profession d'expert-comptable par KPMG et RECCI, deux cabinets implantés dans le Sud Essonne parmi d'autres (comme COGEP à Etampes, également membre du G2ET).

 

La présentation des missions de l'expert-comptable a débuté par un petit questionnaire dématérialisé depuis les smartphones des entrepreneurs participants. Les mots clés qui ressortent spontanément à la question : « donnez-nous votre vision du métier de l'expert-comptable » sont les suivants : conseil, indispensable, expertise, assistance des entreprises ou encore vision complémentaire.

 

Chaque entrepreneur du G2ET identifie bien le rôle clé de l'expert comptable qui demeure bien souvent le copilote de l'entreprise ou en tout cas un de ses plus proches aides à la décision stratégique. Sa valeur ajoutée réside plus que jamais en 2020, à l'heure où quelques pure players proposent de dématérialiser la relation avec le client, dans la capacité des cabinets d'expertise-comptable à conseiller au plus près du métier de l'entrepreneur, en faisant parler les bilans mais aussi en accompagnant les entreprises dans les bonnes périodes comme dans les moments plus délicats.

 

Conseil du dirigeant : rôle le plus plébiscité

 

D'après l'ordre des experts-comptables, on retiendra les missions qui leur sont dédiées : conseil du dirigeant, organisation, fiscalité, gestion, juridique, administratif, comptabilité, systèmes d'information, financement, ressources humaines, accompagnement dans la gestion des risques ou développement à l'étranger.

 

Les deux intervenants étaient Clément Fruchard, expert-comptable et directeur associé Grand Ouest Parisien, gérant l'agence d'Etampes et Christophe de Lambert, expert-comptable et cofondateur du groupe Recci (95 collaborateurs).

 

On y a appris que KPMG en France était le leader de l'expertise-comptable en regroupant 10 000 professionnels dans 238 implantations, soit plus de 70 000 clients pour un chiffre d'affaires global d'1 milliard d'euros. Ce cabinet a près d'un siècle avec un actionnariat 100% français.

 

Le groupe Recci a été crée il y a 17 ans, compte 7 bureaux (dont 5 en Essonne, notamment Ste Geneviève des bois, Savigny, Breuillet et Méréville - 1 sur Paris et 1 dans les Hautes Pyrénées) pour 1500 clients. Le groupe est piloté par 11 associés dont 7 experts comptables.

 

Offres diversifiées et niches d'expertises

 

Parmi les offres proposées, on retrouve notamment chez KPMG la recherche de financement, le pilotage et business intelligence (une offre permettant le recueil digital de vos données comme aide au pilotage de l'entreprise). Mais aussi l'étude patrimoniale, l'accompagnement du dirigeant ou l'accompagnement en fiscalité personnelle.

 

Le groupe Recci a mentionné une offre de service spécifique dédiée aux entreprises innovantes. Elle s'adresse à des start-ups et entreprises ayant besoin de beaucoup de capital pour développer leur activité. Recci a organisé un concours « dessines-moi une licorne » sur le plateau de Saclay le 5 décembre 2019 auprès de cette cible d'entreprises. Ainsi que son activité de courtier en assurances : offre destinée aux produits de retraite et d'assurance-vie, à la protection sociale du dirigeant et aux assurances de professionnels.

 

 

Pour voir la présentation en entier, vous pouvez vous rendre dans notre rubrique dossiers (en haut à droite). 

 

Récapitulatif des articles et portraits d'entreprises du G2ET (2019-2020) :

Voici un petit récapitulatif de l'année 2019-début 2020 avec des portraits d'entreprises, des visites passionnantes, où des membres du Groupement des entreprises de l'Etampois nous ont fait découvrir leur expertise métier et des moments où le collectif prend tout son sens : matinées ou soirées réseaux, théâtre, fêtes des voisins, sport...

Le territoire du Sud Essonne bouge et entreprend d'Etampes à Méreville en passant par Angerville.

Un grand merci à la CAESE et tous les partenaires qui soutiennent le tissu économique du territoire ! Cela continue dans cette rubrique en 2020.

Vous pouvez relire chaque article lié à un événement ou une entreprise traitée dans cette rubrique grâce au lien sous le titre . L'occasion aussi de nous suivre et soutenir notre page Facebook. 

Photos DR. 

 

 

Février 2019 : TRIADIS Services a accueilli 45 membres de notre association afin de présenter leur activité spécifique de traitement de déchets entreprises et industriels 

 

Lire : http://bit.ly/32cXR9Z

 

Mars 2019 : SEGA : l'électricité industrielle de pointe rayonne depuis Angerville

 

Lire : http://bit.ly/2uf6T9X

 

Avril 2019 : CFE Location : le spécialiste des travaux sous-terrains accélère sur le Grand Paris

 

Lire : http://bit.ly/2HGoWsA

 

Avril 2019 : CFE Location a présenté l'état des lieux du Grand Paris au G2ET

 

Lire : http://bit.ly/3bNgWnD

 

Mai 2019 : Environ 35 membres du Groupement des entreprises de l'Etampois ont eu l'occasion ce mardi 14 Mai d'assister à la visite de SEGA Electricité

 

Lire : http://bit.ly/39Q8MZL

 

 

Mai  2019: L'ANRH, spécialiste de la sous-traitance de petit matériel électro-ménager (70 salariés), vient d'ouvrir un magasin de réparation (machines à café notamment)

 

Lire : http://bit.ly/2HDQDCp

 

Juin 2019 : Fête des voisins entreprises du Sud Essonne : la société LALOYEAU a accueilli 77 chefs d'entreprises

 

Lire : http://bit.ly/2vNYTNC

 

Juin 2019 : Brigitte Dumas, présidente de MEDELA FRANCE présente sa société positionnée sur un secteur au service d’un véritable enjeu de santé publique

 

Lire : http://bit.ly/38LAWVw

 

Juin 2019 : Retour sur l'histoire du Groupement des entreprises de l'Etampois

 

Lire : http://bit.ly/2Payb8D

 

 

Juillet/août 2019 : Le groupe METHIVIER fête ses 40 ans et continue à se développer

 

Lire : http://bit.ly/2V6rAji

 

Aout 2019 : EMPREINTE : l’événementiel grand format avec un catalogue national

 

Lire : http://bit.ly/2V6iMdf

 

Septembre 2019 : L'UNION DES FORGERONS à Méréville, spécialisée sur le marché des petites et moyennes séries

 

Lire : https://bit.ly/2SMkQpr

 

Octobre 2019 : Visite très attentive de FAURECIA par les membres du G2ET

 

Lire : https://bit.ly/2v440ZM

 

Octobre 2019 : Soirée théâtre inter-réseaux : les absents ont eu tort !

 

Lire : https://bit.ly/2P9wVmd

 

Novembre 2019 : COOP IDF SUD, acteur majeur de l'agriculture francilienne

 

Lire : https://bit.ly/2SYqRy1

 

Décembre 2019 : FRELENE et ROLS : le service client au cœur du transport

 

Lire : https://bit.ly/2V2rN7c

 

Début Janvier 2020 : Géraldine Lhoste poursuit le développement et la diversification de PILLIAS ENERGIE

 

Lire : https://bit.ly/2vSbkaV

 

Janvier 2020 : LE POLE ECONOMIE ET SOLIDAIRE, acteur historique de l'insertion du Sud Essonne

 

Lire : https://bit.ly/2SZQgHB

 

Février 2020 : Visite de Bayer Seed Growth Coatings à Méréville par le G2ET

Lire : https://bit.ly/2VijK6v

 

 

 

Soirée théâtre inter-réseaux : les absents ont eu tort !

Pour cette soirée 2019 « Les chefs d’entreprise se mettent en scène », le comité d’organisation a fait très fort.

 

Rappelons que cette soirée annuelle qui est organisée par les intercommunalités et les réseaux d’entreprises du Sud-Essonne a pour ambition d’offrir aux chefs d’entreprise une soirée ludique et amicale qui est l’occasion de réfléchir ensemble aux diverses problématiques auxquelles ils doivent faire face quotidiennement.

 

La soirée 2019 a mis en scène un groupe d’acteurs professionnels (dont un étampois !) aux prises avec les difficultés que doit affronter un jeune patron qui a récemment « monté sa boite » après des années de salariat. Tiraillé entre des exigences parfaitement antagonistes auxquelles il n’est pas préparé et qui finissent par l’épuiser, la salle est intervenue avec passion pour le conseiller et le guider ; les plus motivés des conseillers sont même montés sur scène et ont dévoilé des talents d’acteurs qui leur permettraient sans problème une reconversion sur les planches !

 

Bonne humeur contagieuse et échanges

 

Après cette démonstration, les présidents des intercommunalités ont eu le dernier mot en confiant que cette soirée leur avait confirmé qu’il y a de grandes similitudes entre les fonctions de chef d’entreprise et celles d’élu …

 

Une soirée très enrichissante qui s’est déroulée dans une bonne humeur contagieuse à laquelle le lieu, ce si joli « théâtre à l’italienne » d’Etampes, donnait un charme supplémentaire.

 

Public et acteurs se sont ensuite retrouvés autour d’un buffet de grande qualité.

 

Merci aux organisateurs ! On en redemande et on attend la prochaine édition…

 

 

Retour sur l'histoire du Groupement des entreprises de l'Etampois

Grâce aux documents et témoignages de François Laserson et Louis-Jean Marchina, deux entrepreneurs toujours actifs, nous allons tenter de dresser un historique du premier groupement d'entreprises du Sud Essonne. Souvenirs et état des lieux d'un territoire économique particulièrement dynamique.

 

 

 

Le 10 janvier 1968 naît l'association des industriels de la région de l'Essonne Sud (AIRES), alors hébergée chez Joulin Aero, une des toutes premières entreprises du bassin étampois (cf photo de Michel Joulin avec son fils sur le chantier de son siège - la société s'étant ensuite développée aux États-Unis aussi). Michel Mahut est son secrétaire général. Lui succédera Corinne Billebault.

Parmi les présidents successifs, on retiendra Mme Veilleux (Garage Auclert), Robert Léger (Bertrand Faure, devenu Faurecia), Jean-Claude Gilg (SCI Les Rochettes) puis Patricia Servatius (Froid et Régulation), et enfin Jean-Pierre Moustarde (New Holland).

 

Création d'une antenne du Medef dans le sud Essonne

 

L’AIRES était affiliée au Medef, qui décide en février 1999 de constituer des structures unifiées à l'échelon départemental. L’AIRES devient alors MEDEF ESSONNE SUD sous la direction de Jean-Pierre Moustarde qui en assure la présidence jusqu’à sa dissolution et le transfert de ses actifs au MEDEF ESSONNE en juin 2003, laissant des souvenirs douloureux à certains qui se sont beaucoup investis dans l'AIRES et qui ne se résolvent pas à sa disparition. . « C'est à cette époque que les chefs d'entreprises locaux décident de créer un groupement dénommé GIE Sudessor-Services dans le but de faire fonctionner un service de gardiennage de la ZI d'Etampes. L’impulsion est donnée par Michel Turlotte, directeur général de Cattiaux Rochettes ».

 

Mais l’histoire du groupement d’entreprises de l’étampois est inséparable de celle, longue et complexe, de la ZI d’Etampes

 

Commercialisation de la ZI par la SAMBOE

 

Un document fondateur de l'industrialisation de la zone commerciale de Brières-Etampes-Morigny-Champigny parait dans Le Figaro du 24 février 1971. On retiendra cette accroche : « Etampes, ancestral grenier à blé de la région parisienne est devenu un arrondissement industriel. A 50 km de Paris par la nationale 20, entre Paris et Orléans, le district urbain d'Etampes a confié la SAMBOE (société d'aménagement Bures-Orsay-Etampes basé à la ferme de Courtaboeuf d'Orsay) l'aménagement d'une zone d'activités pour recevoir les industriels amenés à se décentraliser. Etampes, en préparant son avenir, assure le vôtre. »

 

 

Vingt cinq ans après sa création, les investissements promis n’ont été réalisés qu’en partie et la vente des terrains est très inférieure aux prévisions puisque bloquée juridiquement, ce qui a généré un passif que personne ne veut assumer. Tout est freiné et c’est au tribunal qu’il appartient de trouver une solution. C'est par la conciliation que l'affaire est remise sur rail.

 

Dans un compte-rendu daté du 13 février 1996, édité par le SIZAI, il est mentionné « que le jugement rendu par le Tribunal administratif sur le contentieux qui opposait le SIZAI à la SAMBOE (ancien concessionnaire de l'opération d'aménagement) permet à notre collectivité de recouvrer la pleine propriété des sols restants et de les commercialiser. »

 

« Un nouveau souffle pour la zone industrielle »

 

C'est dans le journal Le Républicain daté du 22 mai 1997 signé d'Anne Despagne que la renaissance et le véritable développement économique de la zone industrielle de Brières-Etampes-Morigny-Champigny est acté. Extrait : « …/...les maires des trois communes concernées ainsi qu'une vingtaine de chefs d'entreprise se sont retrouvés pour évoquer l'avenir de ce vaste site de 112 hectares qui abrite déjà 90 entreprises et représente 3200 emplois. Le SIZAI a décidé de viabiliser dès juillet neuf hectares supplémentaires pour pouvoir les proposer en septembre.../...Pour Vincent Prévost, responsable du personnel chez Bertrand Faure (1500 employés sur la zone), la priorité est aussi à l'amélioration des transports mais il insiste sur l'efficacité du SIZAI : à chaque fois que nous avons demandé de l'aide, pour créer des parkings, sécuriser la départementale ou mettre en place une meilleure signalétique, ils ont répondu présents. »

 

Louis-Jean Marchina, alors président du SIZAI, actuel vice-président du G2ET se souvient parfaitement de ses 10 ans de développement de la zone industrielle, jusqu'en 2011 : « nous organisions deux fois par an environ des barbecues sur la zone industrielle, une version ancienne de l'actuelle fête des voisins. La plupart des transactions de terrain passaient par notre présence sur le terrain mais aussi au lieu de rendez-vous dit des Acacias, le restaurant routier situé sur la zone des Rochettes, très fréquenté par les salariés et décideurs de la ZI. »

 

Extension du parc d'activités SudEssor

 

Le samedi 4 avril 1998 a lieu l’inauguration de l'extension du parc d'activités SudEssor en présence des élus des trois communes, Franck Marlin, alors député-maire, Hubert François, maire de Brières-les-Scellés et Jean Louis Lemaire, maire-adjoint de Morigny-Champigny, en présence de nombreux décideurs et entrepreneurs locaux.

 

Quelques grands projets d'accueil d'entreprises ont vu le jour. Parmi eux, l'arrivée du SIREDOM, usine de traitement intercommunal des déchets, installée dans tout le département de l'Essonne, qui ouvrira un site majeur sur la ZI ; ainsi que l'ANRH (pour l'insertion des salariés handicapés) entreprise pour laquelle un doublement de l'avenue des Grenots est réalisée. Triadis ( groupe Séché) augmentera sa superficie en se diversifiant. Joulin-Aero étendra la surface de son siège. Durant cette période la superficie occupée par de nouvelles entreprises a augmenté d'un tiers. Il a fallu beaucoup d’efforts et de ténacité pour cela, comme par exemple faire déménager un terrain de moto-cross qui trônait au beau milieu de l’extension !

 

Accès facilité à la ZI et création du G2ET

 

Autre axe de développement crucial déjà abordé dans l'article du Républicain de 1997 : le désenclavement de la zone industrielle.

 

Ce ne sera qu’en 2010 que la SNCF entreprendra d’élargir un pont sous la voie ferrée Paris-Orléans, permettant ainsi d’éviter enfin les embouteillages provoqués par le feu tricolore qui canalisait la circulation sous le vieux pont à voie unique. Opération complétée en 2013 par un rond-point sur la RN 20 et en 2017 par une nouvelle voie permettant de relier la ZI à la RD 191.

 

Le GIE SudEssor Services donnait toute satisfaction pour sa gestion du gardiennage de la ZI, mais nombreux sont les chefs d’entreprises qui veulent faire plus ensemble. Les bons souvenirs de l’AIRES et du SIZAI sont restés vivaces… C’est dans cette optique que le GIE est dissous pour laisser la place à un nouveau groupement d’entreprises, le G2Et (Groupement des Entreprises de l’Etampois), rappelle François Laserson. Son 1er président sera Michel Turlotte, alors directeur général de Cattiaux. « Indépendant de toute attache syndicale ou politique (ce qui n’était pas le cas de l’AIRES), le G2Et est créé en juin 2011 pour reconstituer un groupement d'entreprises étampoises. Le territoire est ensuite élargi à celui de la CAESE (communauté d'agglomération de l'Etampois Sud-Essonne) qui inclutAngerville et Méreville et constitue le 3ème pôle d'emploi du département réparti sur 38 communes ».

Jean-Christophe Poisson, DG d'ANRH sera le second président du G2Et, il s'investira fortement pour continuer son développement. Puis Bertrand Guimard, chef d'établissement de Faurecia prendra le relais, accentuant encore l'attractivité de ce réseau entrepreneurial.

 

Collectif d'employeurs

 

Mais au fait, si on pouvait résumer à quoi sert un groupement d'entreprise en 2019 ? Louis-Jean Marchina souligne que « le G2Et donne une cohérence aux chefs d'entreprises du territoire. C'est à la fois un porte-parole par rapport aux institutions et la possibilité à travers un collectif d'avoir une réponse plus rapide à ses besoins en tant qu'employeur ». « C’est aussi et peut-être surtout un vecteur de connaissance mutuelle et de convivialité entre chefs d’entreprises, estime François Laserson ; quand on a le nez dans le guidon toute la semaine, il est bon de temps en temps de retrouver ses collègues dirigeants pour se détendre dans une ambiance amicale en compagnie de gens qui partagent vos préoccupations. Et c’est enfin un outil de formation et d’information pour les chefs d’entreprises, grâce aux conférences sur des thèmes d'actualité économique ou à des visites d'entreprises dans des domaines très différents, qui sont régulièrement proposées dans le cadre des déjeuners mensuels ».

 

L'avenir passe par la formation

 

Sur le bassin étampois, il n'y a malheureusement quasiment plus rien à acheter en termes de terrains malgré les fortes demandes. Les entreprises continuent pourtant de se développer et d'embaucher. Parmi les points forts, la qualité de vie d'une zone économique dynamique située à la campagne mais reliée à Paris par plusieurs directs situant Etampes à 30 minutes de Paris Austerlitz Une meilleure desserte de bus plus fréquents reliant la gare d'Etampes à la ZI de Brières-Etampes-Morigny-Champigny est souhaitable. L'arrivée de structures universitaires de type IUT ou bachelor (licences) positionnés sur le tissu économique local serait un véritable atout supplémentaire. De belles idées sont dans les tuyaux comme une nouvelle gare au niveau de la ZI, et des projets d’hôtels.

Il y a encore du travail, et le G2Et fera sa part !

 

 

Juin 2019

 

Légendes photos :

 

photo 1 : Mr Michel JOULIN , fondateur de Joulin Aero embrassant son fils sur les fondations de son entreprise (collection privée)

 

photo 2 : l'accès à la zone industrielle de Brières-Etampes-Morigny-Champigny (article du Figaro du 24 Février 1972) DR

 

photo 3 : Extrait du publi-rédactionnel paru dans le quotidien Le Figaro le 24 Février 1972. DR

 

photo 4 : Quelques explications sur les avantages de la cité royale dans le Figaro du 24 Février 1972-DR

 

photo 5 : Précisions techniques sur la ZI de Brières-Etampes-Morigny-Champigny : accès transports, détails techniques du bâti, acès à l'énergie, eau... Le Figaro (24/02/1972)DR

 

photo 6 : L'usine flambant neuve de Faurecia (alors appelée Bertrand Faure en 1964). les 30 glorieuses en France et à Etampes. Photo fournie par Faurecia. Copyright.

 

Photo 7 : l'inauguration de l'extension du Parc d'activités SUD Essor (Brières-Etampes-Morigny-Champigny) par le SIZAI le samedi 4 avril 1998 : on voit sur cette photo : Franck Marlin, alors député-maire, Hubert François, maire de Brières-les-Scellés, Jean-Louis Lemaire, maire de Morigny-Champigny, Louis-Jean Marchina, chargé des affaires économiques de la ville, aux côtés de décideurs et entrepreneurs locaux (dont Philippe Dujoncquoy, alors expert-comptable, président du jumelage avec la ville de Borna, en Allemagne). -Collection privée.

 

 

Photo 8 : Vue aérienne de la zone industrielle de Brières-Etampes-Morigny-Champigny -DR. IGN copyright

 

 

 

 

RECHERCHE

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Le 05 juillet 2022

Save the date

Prochain déjeuner le mardi 05 juillet 2022

Invitation au déjeuner chaque 1er mardi du mois

Nous avons un déjeuner mensuel, le 1er mardi de chaque mois (sauf exceptions en période de Covid…). Lieu à préciser à chaque fois. 

 

UN RÉSEAU

D'ENTREPRENEURS

  • Efficace
  • Convivial
  • Rassembleur des intérêts et des problèmes communs
  • Dont les membres se connaissent personnellement

 

EN PRATIQUE

  • Une structure associative
  • Animée par des bénévoles
  • Des événements : petits déjeuners, déjeuners, rencontres, conférences …
  • Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Demande d'Adhésion au G2ET

Adhésion G2ET-Année 2022.pdf
Document Adobe Acrobat 123.9 KB
STATUTS G2ET-2019.pdf
Document Adobe Acrobat 32.7 KB